Du talent pour le bonheur

INTENTION

Une longue didascalie, un matériau pour expériences scéniques à l’usage de comédiens, scénographe, éclairagiste, costumière,… C’est le point de départ imaginé par Fabrice Gorgerat et sa compagnie.

Du talent pour le bonheur raconte une journée où tout échappe aux protagonistes: leur présent les dépasse, tout va beaucoup trop vite, est trop grand et ils n’y trouvent pas leur place. Dans leur passé, les souvenirs les plus intimes sont indissociables d’images qui renvoient toujours à quelque chose de plus beau et de plus parfait que la réalité. Leurs seuls instants de bonheur sont soit les minutes de rêverie arrachées aux images, soit les instants où la bête en eux reprend le dessus…

La Cie Jours Tranquilles propose une forme de théâtre qui parle au corps du spectateur autant qu’à son cerveau, pour que le plateau devienne le miroir de tout ce que nous ne pouvons, que nous n’osons pas nommer en nous-mêmes.

A lire:

la presse